Tous les articles par Patrice

Kobo et sa notion particulière du domaine public

Chers lecteurs et amis,

Nous avons annoncé il y a quelques jours la publication en numérique du court roman d’Ilya Salov, Le Crocodile de Gratchevka. Pour cela, nous l’avons confié aux plateformes de vente sur lesquelles nous sommes habituellement présents, et notamment Kobo.

Malheureusement, Kobo a refusé ce titre, pour le motif suivant :

>Contenu inaproprié* (contient des images/du texte issu(s) d’œuvres appartenant au domaine public)<

Or ce texte a reçu le même traitement que toutes nos publications : la traduction ancienne a été révisée sur le texte original russe, ce qui nous a fait corriger nombre d’erreurs, nous avons de plus ajouté une courte préface, pour présenter brièvement l’auteur et son œuvre. Il va de soi que du fait de ce travail, notre version du texte ne relève plus du tout du domaine public.

Nous avons contesté cette décision et la personne qui nous a répondu a exigé que nous fournissions un contrat prouvant que nous avons fait ce travail. Il aurait donc fallu que nous établissions un contrat… pour nous-même. Ce qui est bien évidemment totalement absurde.

Mais il y a mieux : dans la foulée, Kobo a retiré tous nos titres de la vente. Tous, y compris ceux qui n’étaient certainement pas libres de droits, et qui n’ont jamais relevé du domaine public, autrement dit, toutes les traductions que nous avons faites nous-mêmes, ou faites faire. Et ce pour le même motif:

>Contenu inaproprié (contient des images/du texte issu(s) d’œuvres appartenant au domaine public)<

Ce procédé pour le moins cavalier est une honte. Mais nous en retenons la leçon : amis lecteurs, collègues éditeurs : FUYEZ KOBO.

Quant à nous, nous allons mettre rapidement à jour notre site pour y supprimer toute mention de cette plateforme.

* Vous noterez au passage que cette plateforme de vente de livres est incapable d’orthographier « inapproprié » correctement.

EDIT du 13 juillet 2018: Kobo fait finalement marche arrière, et concède que nous avons bien tous les droits sur nos titres. Ceci-dit seront à nouveau publié sur leur plateforme sous peu.  

Ilya Salov

Le Crocodile de Gratchevka

Traduction anonyme

ISBN: 979-10-94441-39-8

120 p., grand format, 14€

Édition numérique: 2,99€. Disponible sur Amazon Kindle et Lulu.com

On l’a vu, près de Gratchevka, paisible village du fin fond de la Russie. Il paraît qu’il a tiré plusieurs personnes dans l’eau. Il est énorme, il a les yeux rouges qui brillent la nuit… Mais quoi donc? Un crocodile! Du moins l’instituteur en est-il persuadé. Avec Le Crocodile de Gratchevka, Ilya Salov offre une douce satire d’une petite communauté villageoise, en n’épargnant personne, de l’instituteur à la vieille barinia, en passant par le pope.

Pour commander ce livre, cliquez ici…

Ilya Salov (1834-1902)

Ilya Alexandrovitch Salov est né à Penza, dans le sud de la Russie. Sa famille ayant été ruinée par l’incendie de son domaine, il monte très jeune à Moscou pour chercher du travail. Il entre alors au service du gouverneur Ivan Kapnist, tout en entamant une carrière littéraire, carrière qu’il suivra jusqu’à sa mort. Il a publié de nombreuses nouvelles, des romans, ainsi que quelques pièces de théâtre.

Ses livres:

 

Le Crocodile de Gratchevka

Archéologie holmésienne

Nous l’avons annoncé sur Facebook il y a déjà quelques temps: nous publierons bien un deuxième volume d’histoires consacrées à Sherlock Holmes en Russie.

Holmes 2

Il faut dire que le travail sur l’introduction de Sherlock Holmes en Sibérie, par P. Orlovets, nous avait laissés un peu frustrés, car nous n’avions fait alors qu’effleurer un sujet autrement plus riche qu’il n’en a l’air. Nous nous sommes donc replongés dans les études consacrées au sujet, mais aussi à l’épluchage des catalogues des bibliothèques publiques, à la recherche du texte rare voire non réédité.

C’est un peu l’histoire d’un passion, d’une extraordinaire mode qui a surgi dans l’Empire russe à partir de 1906, pour un personnage, pourtant étranger, britannique, mais qui est devenu par la force des choses une sorte de héros national, puisqu’en enquête en Russie, il dénonce souvent les travers de ce pays. Cela se sentait déjà dans Sherlock Holmes en Sibérie, quand notre héros disait à un policier local que ce qu’il faudrait, c’est un « régime parlementaire ».

À partir de 1906, donc, ce sont des dizaines de pièces de théâtres qui sont jouées à travers tout le pays, de la partie européenne au fin fond de la Sibérie. Ce sont aussi des nouvelles, dans des revues, des fascicules, vendus par dizaines de milliers d’exemplaires, et des romans.

Theatre-and-art-1906-09-17-p581-sherlock-holmes-glagolin-stage

Nous nous sommes attachés à nous en procurer le plus possible. Nous avons écumés les sommaires des revues populaires, comme La Flammèche (Ogonek), qui en 1908  a publié une sorte de feuilleton sur une visite improbable du détective à Saint-Pétersbourg, à la suite d’un échange de télégrammes entre la rédaction et Sherlock Holmes.

Огонек 1908-24_Page_03

Nous avons fait des demandes reproduction de fascicules conservés par la Bibliothèque nationale de Russie, comme celui-ci, Les Trois émeraudes de la comtesse V. D., de N. Mikhaïlovitch, qui voit s’affronter Sherlock Holmes et Arsène Lupin à Saint-Pétersbourg. Nous seront les premiers depuis 1911 à éditer ce texte.

Trois diamants

Nous faisons face aussi parfois à des désillusions, notamment quand nous nous sommes mis à la recherche du dernier cycle d’histoires holmésiennes publié par P. Orlovets, et qui montrait la lutte entre le détective et la fameuse aventurière Sonka à la Main d’Or. Nous savions que ce volume avait été censuré et pilonné dès sa parution. Mais nous en avions repéré un exemplaire dans le catalogue de la Bibliothèque nationale de Russie. Nous en avons demandé une reproduction numérique. Hélas, l’exemplaire est perdu depuis au moins 1948. Voilà donc un livre, pourtant édité au XXe siècle, dont il ne subsiste plus rien que le titre…

Mais qu’y aura-t-il donc, finalement, dans ce nouveau volume? Bien entendu, une introduction historique, bien plus développée que celle de Sherlock Holmes en Sibérie. Mais on y trouvera aussi un texte anonyme, Sherlock Holmes à Saint-Pétersbourg, au moins une des aventures publiées sous le nom de P. Nikitine, un récit d’Orlovets appartenant au cycle de Sherlock Holmes contre Nat Pinkerton en Russie, un des récits anonymes publiés par La Flammèche (Sherlock Holmes à Odessa), Les Trois émeraudes de la comtesse V. D. de Mikhaïlovitch, et enfin trois parodies: La Galoche perdue de Dobbles, du satiriste Arkadi Avertchenko, et deux Fin de Sherlock Holmes, l’une par Arkadi Boukhov et l’autre par Sergueï Solomine (que nous avons déjà publiée sur notre blog). Et le tout sera aussi richement illustré que possible.

Quand cela sera-t-il disponible? Nous ne savons pas. Nous sommes des artisans, nous travaillons à notre rythme, sans planification. Mais le livre sera assurément prêt bien avant la fin de l’année. La moitié des textes est déjà traduite. Nous ouvrirons de toute façon les précommandes plusieurs mois à l’avance.

Call for papers

Call for papers

Religion and mythology of the pagan Slavs

The religion and the mythology of the Pagan Slavs are poorly known to non-Slavist scholars. Although some major studies on folklore have been published in French or in English, the synthesis concerning paganism itself are rare and old.

The French editions Lingva (www.lingva.fr) would like to try to remedy this by publishing a collection of recent essays in English.

To be accepted, these articles must meet a series of criteria:

– they must be written in English;

– they must be unpublished in English (but they may have been previously published in another language);

– they must concern in the first place the religion and the mythology of the pagan Slavs. It is of course possible to refer to folklore, but only to the extent that it confirms old data;

– texts based on archaeological discoveries are welcome;

– any form of neo-paganism is excluded.

There is no size limit and iconography is welcome. The texts must be accompanied by an abstract and keywords in English and in the language of the author’s choice.

Each author will receive a copy of the book and the pdf file of his article.

Deadline for submission of texts: 1st September 2018.

Contact address: Viktoriya and Patrice Lajoye, lingva.france@gmail.com

Исследователи, работающие в области религии и фольклора народов мира и не владеющие славянскими языками, мало знакомы со славянским язычеством, мифологией и религией. Если и были опубликованы на французском и английском языках  крупные исследования в области фольклора, то комплексные исследования, касающиеся именно язычества, очень редки и были изданы давно.

Французское издательство LINGVA (www.lingva.fr) хотело бы исправить данное положение и опубликовать сборник статей на английском языке.

Статья принимается на рассмотрение, если она соответствует следующим критериям:

– она должна быть написана на английском языке;

– она не должна быть ранее опубликована на английском языке (но она может быть опубликована на другом языке);

– она должна в первую очередь касаться славянской языческой мифологии и религии, может содержать сведения о фольклоре, но только при условии использования древних источников;

Принимаются также на рассмотрение статьи, базирующиеся на археологических находках.

Статьи о неоязычестве к рассмотрению не принимаются.

Объем статьи может быть любым, иллюстрации приветствуются. К статье должны прилагаться краткое резюме и слова-ссылки на английском языке и на другом языке по выбору автора.

После выхода сборника в свет каждый автор получит экземпляр сборника и файл pdf, содержащий его статью.

Статьи принимаются на рассмотрение до 1 сентября 2018 года.

Контакты: Viktoriya et Patrice Lajoye, lingva.france@gmail.com

La religion et la mythologie des Slaves païens sont fort mal connus des chercheurs non-slavistes. Si quelques grandes études sur le folklore ont pu être publiées en français ou en anglais, les synthèses concernant le paganisme lui-même sont rares et anciennes.

Les éditions françaises Lingva (www.lingva.fr) souhaiteraient tenter de remédier à cela en publiant un recueil d’essais récents en anglais.

Pour être acceptés, ces articles devront répondre à une série de critères :

– ils doivent être rédigés en anglais ;

– ils doivent être inédits en anglais (mais ils peuvent avoir été publiés auparavant dans une autre langue) ;

– ils doivent concerner en premier lieu la religion et la mythologie des Slaves païens. Il est bien sûr possible de faire appel au folklore, mais seulement dans la mesure où celui-ci conforte des données anciennes ;

– les textes basés sur des découvertes archéologiques sont les bienvenus ;

– toute forme de néo-paganisme est exclue.

Il n’y a pas de limite de taille et l’iconographie est la bienvenue. Les textes devront être accompagnés d’un résumé et de mots-clés en anglais et dans la langue du choix de l’auteur.

Chaque auteur recevra un exemplaire du livre et le fichier pdf de son article.

Date limite de soumission des textes : 1er septembre 2018.

Adresse de contact : Viktoriya et Patrice Lajoye, lingva.france@gmail

Lingva diffusé par les Moutons électriques

Lorsqu’on est un petit éditeur comme Lingva, il est toujours difficile d’être visible, d’être présent en librairie, ou même sur les sites de vente en ligne. Pour remédier en partie à cela, il nous a semblé nécessaire de nous associer à un autre éditeur, plus important, qui a accepté de diffuser certains de nos livres. Cet éditeur n’est pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit des Moutons électriques.

Logo_moutonselectriquesPourquoi les Moutons électriques? D’abord parce que c’est un excellent éditeur, qui publie des essais thématiques, des romans, des anthologies, avec nombre d’auteurs que nous apprécions beaucoup. Mais aussi parce qu’il a été notre éditeur, avant que Lingva ne soit créée, avec notre recueil de nouvelles d’Alexandre Kouprine, Le Soleil liquide.

soleil-liquideEnfin tout simplement parce que les Moutons électriques ont décidé depuis quelques temps de diffuser sur leur site d’autres éditeurs, qui ne sont pas non plus des inconnus: la Clef d’Argent, dirigée par Philippe Gindre et Philippe Dougnier, qui publie d’excellents livres fantastiques; le Carnoplaste, dirigé par Robert Darvel, qui s’est spécialisé dans la publication de fascicules modernes (lisez le charmant Charlotte Caillou et les Zénaïdes de Christine Luce!); Bibliogs, dirigé par Fabrice Mundzic, qui pratique volontairement des micro-tirages et réédite d’excellent textes français anciens (mais pas seulement); e-Baskerville, collection dirigée par Jean-Daniel Brèque, dont la version imprimée est éditée par Rivière Blanche: c’est au sein de cette collection, maintenant spécialisée dans le roman de détective victorien, que avons édité la première version de La Cité sans nom de Vladimir Odoievski.

citesansnom01

Rejoindre ce catalogue, c’est finalement quelque part rejoindre sa famille.

Et puis surtout, cela vous permet à vous, amis lecteurs, de commander en même temps Sherlock Holmes en Sibérie de P. Orlovets, et la Géographie de Sherlock Holmes d’André-François Ruaud et Xavier Mauméjean. Ou encore Les Dieux puissants de Nady Baschmakoff et Porcelaine d’Estelle Faye. Ou notre anthologie Les Premiers feux qui se laisserait volontiers accompagner par Allo ! La Planète Mars, s.v.p. ?, recueil dirigé par Fabrice Mundzic.
Bref, vous voulez remplir en une seule fois votre bibliothèque de nos livres, mais aussi de ceux des Moutons électriques, du Carnoplaste, de Bibliogs, de la Clef d’Argent ou encore d’e-Baskerville? C’est maintenant possible puisque tous nos titres relevant des littératures dites de genre sont diffusés par les Moutons électriques sur leur site.

Patrice Lajoye, Charmes et incantations. Biélorussie – Russie – Ukraine

Charmes

À paraître en octobre 2017. Les précommandes sont ouvertes

ISBN: 979-10-94441-36-7

Grand format, 14€

Pour la première fois, un recueil est spécifiquement consacré aux charmes magiques des pays slaves, avec plus cinquante incantations venant de Russie, d’Ukraine et de Polésie, traduite en français et commentées par un spécialiste de la mythologie comparée.
Préface de Jacques E. Merceron, de l’Université de Bloomington (Indiana)

Georges Dumézil, Contes et légendes des peuples du Caucase, tome 1

Dumézil

ISBN: 979-10-94441-37-4

Grand format, 23€

De 1925, date de son premier emploi d’enseignant à Istanbul, à sa mort, Georges Dumézil n’a cessé de se passionner pour les langues du Caucase, qu’il a étudiée notamment par le biais de la publication de contes et légendes qu’il a le plus souvent lui-même collectés. Pour la première fois, ce sont plus de 160 textes qui sont ainsi rassemblés en un seul volumes: légendes sur les Nartes, contes sur Nasreddin Hodja, légendes, historiettes et anecdotes. Un corpus inestimable qui était jusqu’ici difficilement accessible.

Pour commander ce livre, cliquez ici…

 

 Alexandra Kovalenskaya (1829-1914)

Fille du naturaliste Grigori Kareline, Alexandra Kovalenskaya a publié entre 1864 et 1888 de très nombreux contes pour enfants, dont certains sont considérés comme de grands classiques et sont toujours réédités de nos jours.

Ses livres:

Le Tue-mouche dans La Vie des insectes

La Vie des insectes. Contes russes du XIXe siècle

Insectes

ISBN: 979-10-94441-35-0

Grand format, 19€

Si Les Fourmis de Bernard Werber ont été un immense succès populaire, peu parmi ses lecteurs savent que ce roman n’est en fait que le dernier représentant d’un thème littéraire plus que centenaire : celui des insectes. Nombreux sont les récits, souvent publiés avant la Seconde Guerre mondiale, qui ont pour protagonistes ces animaux. Et parmi les précurseurs du genre se trouvent des auteurs russes, qui se sont servi des insectes pour bâtir leurs contes à vocation parabolique.

Réédités pour la première fois depuis plus d’un siècle, les cinq contes pour enfants qui forment le sommaire de La Vie des insectes montrent que l’animal, fut-il un humble insecte, peut être un modèle pour l’homme.

Textes de Vassili Avenarius, Engelhardt, Fedor Skvortsov et Alexandra Kovalenskaya, ornés de gravures de Liéger, Martin, Marius Léger et A. Leroux.