Archives pour la catégorie Non classé

Sergii Paltsun

Né en 1961 et résidant depuis toujours à Kiev, Sergii Paltsun est enseignant à l’Institut polytechnique de cette ville. Passionné de littérature depuis son enfance, il a publié sa première nouvelle en 1981. En a depuis écrit de très nombreuses, en ukrainien comme en russe, certaines bénéficiant d’une publication dans les deux langues.

Sergii est aussi un des piliers du fandom ukrainien : il a participé à ce titre à l’organisation de nombreux festivals ainsi que de conventions.

Ses livres:

Anticipateur, dans Nous sommes vivants!

Mykhaïlo Nazarenko

Né à Kiev en 1977, Mykhaïlo Nazarenko a suivi une formation littéraire et est maintenant professeur associé de philologie russe à l’Institut de philologie de l’Université nationale de Kiev. Critique littéraire, il est passionné par les littératures de l’imaginaire et a publié un essai sur Marina et Sergueï Diatchenko, ainsi que de nombreux articles, seul ou en compagnie de Tatiana Kokhanovskaya. Mais il est aussi auteur, et a publié en russe une poignée de nouvelles dont une a été primée par Boris Strougatski.

 

Ses livres:

La Vraie vie d’Ivan Ilitch, dans Nous sommes vivants!

Volodymyr Arenev

De son vrai nom Volodymyr Puziy, Volodymyr Arenev (en russe Vladimir Arenev), né à Kiev en 1978, est biologiste de formation. En 1996, cependant, il devient journaliste et commence à écrire des œuvres de fiction, aussi bien en ukrainien qu’en russe.

Il a publié onze romans et de nombreuses nouvelles, pour lesquels il a déjà été régulièrement primé en Ukraine comme en Russie.

Ses livres:

Raiponce, dans Nous sommes vivants!

Yana Dubynianska

Née à Feodosia en 1978, Yana Dubynianska a passé toute sa jeunesse en Crimée, à Simféropol, avant de s’installer à Kiev. Elle a étudié auprès de l’école d’art de Crimée, a travaillé un temps dans le milieu du théâtre avant de devenir journaliste et de se lancer en littérature. À ce jour, elle a publié onze romans (tous en russe) et de nombreuses nouvelles en russe et en ukrainien. Elle a elle aussi remporté de nombreux prix pour son œuvre.

Ses livres:

Le Retour, dans Nous sommes vivants!

Yana Dubynianska, Volodymyr Arenev, Mykhaïlo Nazarenko, Henry Lion Oldie, Sergii Paltsun

Nous sommes vivants

Nous sommes vivants ! n’est pas une anthologie comme les autres. Elle contient en effet cinq nouvelles d’écrivains ukrainiens de l’imaginaire, mêlées à leurs témoignages, rédigés sur le vif, sur la guerre dont ils sont victimes.
Nous sommes vivants ! est donc un livre chimérique, qui dévoile aussi bien l’imaginaire riche des auteurs que leur terrible réalité.

 

Pour la première fois en français, voici des œuvres de six écrivains ukrainiens : Dmitri Gromov et Oleg Ladyjenski, alias Henry Lion Oldie, Yana Dubynianska, Volodymyr Arenev, Mykhaïlo Nazarenko et Sergii Paltsun.

Traduit du russe et de l’ukrainien par Viktoriya et Patrice Lajoye

ISBN: 979-10-94441-58-9

182 p., grand format, 19€

Volodymyr Vynnytchenko

Au Souffle des vents, des vents furieux

Textes traduits par Juliette Pary, Irène Gricouroff et Viktoriya et Patrice Lajoye

Préface de Boris Czerny

ISBN: 979-10-94441-57-2

118 p., grand format, 20€

Pour chaque exemplaire vendu de cet ouvrage, nous reverserons deux euros à la Croix Rouge pour son action en Ukraine

Volodymyr Vynnytchenko (1880-1951) était déjà un auteur reconnu, en Ukraine comme en Russie (où il traduisait lui-même ses œuvres), quand il devint, en 1917, l’un des premiers dirigeants de la toute jeune Ukraine indépendante. Au début des années 1920, il choisit cependant l’exil, et s’installa en France, à Mougins. Quatre nouvelles composent le sommaire d’Au souffle des vents, des vents furieux. Quatre nouvelles très différentes, mais toutes aussi belles que fortes. Préface de Boris Czerny, professeur de littérature et civilisation russes à l’Université de Caen Normandie.

Pour commander ce livre, cliquez ici…

Ils en ont parlé:

« Quatre textes à la sonorité résolument slave (cf. mon impression déjà souvent exprimée sur la frénésie conflictuelle verbale dans la littérature slave). Quatre textes dont le premier est le plus conséquent et le dernier le plus classique/abouti dans l’écriture, sans que les deux qu’ils entourent ne soient moins bons. »

Quoi de neuf sur ma pile?

Volodymyr Vynnytchenko (1880-1951)

Volodymyr Vynnytchenko fut l’un des plus grands écrivains ukrainiens de la première moitié du XXe siècle. Né à Kropyvnytskyï dans la région de Kherson, il a entamé des études de droit à Kiev, avant d’être expulsé de l’université en raison de ses activités révolutionnaire. Socialiste, il fut l’un des premiers dirigeants de la toute nouvelle Ukraine indépendante, après la révolution de 1917. Il fut cependant contraint à l’exil et s’installa en France, à Mougins.

Ses livres:

Au Souffle des vents, des vents furieux

Mikhaïlo Yatskiv (1873-1961)

Mikhaïlo Yatskiv est né en 1873 dans la région de Lviv (Ukraine). Expulsé de son lycée pour sa participation à un groupe de jeunes, il entame sa carrière littéraire en 1900 avec des miniatures en prose inspirées de Beaudelaire et de Poe. Très vite cependant, il passe au roman. Il reste en Ukraine après la révolution et devient journaliste, puis, après la Secondaire Guerre mondiale, bibliothécaire à Lviv, où il décède en 1961.

Il a donc publié des romans, des nouvelles, mais a aussi collecté plusieurs chansons populaires qui n’ont été enregistrées que dans les années 1980.

Ses livres:

La Faucille, dans Almanach de Lingva n°1

Alexandre Stankevitch (1821-1912)

Issu d’une famille de la noblesse ukrainienne, Alexandre Stankevitch est né dans la province de Voronej. Après avoir fait ses études à l’université de Kharkiv, il est installé à Moscou où il a été membre, de 1869 à 1876, de la Douma de la ville. Important collectionneur de peintures et de livres rares, il n’a été écrivain que durant les années 1840-1850

Ses livres:

Fomouchka, dans Almanach de Lingva n°1

Alexandre Pogosski (1816-1874)

Alexandre Pogosski est né à Polotsk (actuellement en Biélorussie), mais très tôt sa famille déménage à Saint-Pétersbourg. À l’âge de 19 ans, il s’enrôle dans l’armée comme simple soldat, et c’est auprès de publications militaires qu’il entame sa carrière d’écrivain dans les années 1840. Il est l’un des fondateurs du Comité d’alphabétisation de Saint-Pétersbourg

Ses livres:

Le Souterrain, dans Almanach de Lingva n°1