Tous les articles par Patrice

Alexandre Amfiteatrov (1862-1938)

Alexandre Amfiteatrov, né à Kalouga en 1862, a suivi des études pour devenir avocat, mais a finalement connu une longue carrière de journaliste et de romancier. Démocrate convaincu, il est exilé en 1902 en raison d’un article satirique sur la famille impériale. Il revient en Russie en 1916, mais suite à ses attaques par voie de presse contre le gouvernement, il est exilé en Sibérie et n’en revient qu’à la faveur de la révolution de Février 1917. Farouchement hostile aux Bolcheviks, il quitte l’URSS en 1921 et décède en Italie en 1938. Il laisse derrière lui une œuvre abondante de romancier populaire.

Ses livres:

La Maladie cimmérienne, dans La Grande anthologie du fantastique russe et ukrainien

Patrice Lajoye et André Cabaret

La Grande anthologie du fantastique russe et ukrainien

ISBN: 979-10-94441-48-0, 23€.

29 auteurs et autant de textes: il n’en fallait pas moins pour donner un panorama complet d’une littérature qui fut riche et variée au sein de l’Empire russe, et couvrir une période allant du début du XIXe siècle à l’aube de l’URSS. Ces œuvres classiques ou inconnues, par des auteurs célèbres ou oubliés, montrent toute la diversité des thèmes abordés par des écrivains et poètes à l’imagination sans limite.

Textes d’Antoni Pogorelski, Oreste Somov, Alexandre Pouchkine, Vladimir Odoievski, Nicolas Gogol, Mikhaïlo Tchaïkovski, Nikolaï Nekrassov, Alexeï Tolstoï, Mikhaïl Lermontov, Taras Chevtchenko, Vladimir Dahl, Lev Meï, Ivan Tourgueniev, Fedor Dostoïevski, Vsevolod Soloviev, Mikhaïl Saltykov-Chtchédrine, Alexeï Apoukhtine, Alexandre Kouprine, Maxime Gorki, Alexandre Amfiteatrov, Véra Krijanovskaia, Mikhaïl Artsybachev, Vladimir Khassidovitch, Valéri Brioussov, Leonid Andreiev, Sergueï Solomine, Nikolaï Telechov, Pierre Botkine et Nadejda Teffi.

Pour commander ce livre, cliquez ici…

Mitrofan Dikarev (1854-1899)

Mitrofan Dikarev (ukrainien Mitrofan Dykariv), est né en 1854 dans un village de l’ancienne province de Voronej, dans la région de Belgorod. Ce village était alors situé à la frontière linguistique entre l’ukrainien et le russe.
Dikarev mène des études au séminaire de Voronej, d’où il est exclu pour avoir distribué de la propagande révolutionnaire à ses camarades. Érudit, il publie son premier article en 1876, mais travaille en même temps comme commis dans des villages, tout en donnant des conférences privées. C’est dans ce cadre qu’il commence ses collectes de folklore.
Cependant, l’usage imprimé de la langue ukrainienne étant interdit depuis 1863 dans l’Empire russe, c’est à Lviv, alors possession de l’Empire austro-hongrois, qu’il fait paraître auprès de la Société scientifique Chevtchenko, ses principaux travaux, lesquels concernent donc des populations ukrainophones qui ont de nos jours presque totalement disparu.
Il décède en 1899, alors qu’il est devenu archiviste militaire de la région de Kouban.
Ivan Franko a été chargé par la Société Chevtchenko de publier son œuvre posthume. Il a cependant oublié d’y adjoindre une importante collecte de contes paillards et chansons grivoises, laquelle est finalement parue pour l’essentiel avec une traduction française dans la fameuse revue Kryptadia, consacrée au folklore dit « obscène ».

Ses livres:

 

Contes grivois et chansons paillardes de l’Ukraine

Mitrofan Dikarev

Contes grivois et chansons paillardes de l’Ukraine

ISBN 979-10-94441-47-3, 148 p., 23€.

Durant tout le XIXe siècle et une partie du XXe siècle, les ethnographes européens collectèrent un folklore considéré comme obscène, qui ne sera publié que dans une revue française, Kryptadia (1883-1911). C’est ainsi qu’en Russie, ce fut Alexandre Afanassiev qui rassembla des Contes secrets.

Mais pour ce qui concerne les Ukrainiens, Kryptadia puisa essentiellement dans la collecte de Mitrofan Dikarev (1854-1899), un folkloriste dont les enquêtes eurent lieu essentiellement auprès des Ukrainiens habitant le sud de la Russie et les bords de la mer Noire. Il en est issu un riche ensemble de contes grivois et de chansons paillardes, ainsi que de descriptions de soirées, de cérémonies durant lesquelles les chansons étaient entonnées en chœur.

Préface de Boris Czerny, professeur à l’Université de Caen

Avant-propos de Patrice Lajoye

 

Pour commander ce livre, cliquez ici…

Communiqué: à propos de Lulu.com

Depuis la création des éditions Lingva, nous avons adopté le principe de l’impression à la demande. Nous sommes une maison d’édition de petite taille, occupant un marché très spécialisé : l’impression à la demande est donc la méthode la plus adaptée à nos besoins. Pour constituer notre stock de base, nous passons par un imprimeur en France, et pour la diffusion-distribution sur les réseaux et plateformes de vente, nous utilisions jusqu’ici les services de Lulu.com, une société qui est sans doute actuellement le leader de l’impression à la demande, mais peut-être plus pour longtemps.

Depuis le 26 avril dernier, Lulu.com a totalement bouleversé son site internet, à l’occasion d’une mise à jour majeure. Et cette mise à jour s’est fort mal passée : les problèmes s’accumulent, et l’équipe de support ne semble plus être en mesure de répondre à qui que ce soit.

Le problème le plus simple, mais à l’heure toujours non résolu, est l’impossibilité pour les utilisateurs se se connecter à leur compte, au motif que celui a été désactivé, ou bien que le nom d’utilisateur est « invalide ». C’est notre cas.

Pour ceux qui ont réussi à se connecter à leur compte, la situation est parfois pire : des fichiers manquent, les prix ont parfois été artificiellement gonflés, les liens externes ont été modifiés, de nombreux livres sont déréférencés des plateformes de vente (Amazon par exemple), les chiffres des ventes semblent totalement farfelus (quand ils sont communiqués).

Bref, cette mise à jour de Lulu.com est une catastrophe intégrale.

Pour ce qui nous concerne, nous n’avons donc plus la moindre maîtrise de la commercialisation de nos livres sur les plateformes de vente en ligne. Et nos stock, pour nos livres les plus anciens sont maintenant limités.

Nous allons très bientôt avoir recours à une autre solution, d’abord pour notre prochain ouvrage, ensuite pour le reste de notre catalogue.

Mais en attendant, si vous souhaitez faire l’acquisition d’un de nos livres, nous vous recommandons donc fortement de passer par un libraire, ou (et c’est largement préférable) de nous contacter directement. Nous répondrons à ces commandes aussi rapidement que possible : pour certains titres nous aurons cependant à reconstituer nos stocks, ce qui peut prendre deux semaines.

Nous vous prions de ne surtout pas passer, pour le moment, par les plateformes de vente en ligne, qui elles-mêmes passent commande auprès de Lulu.com.

 

Patrice Lajoye (ed.)

New researches on the religion and mythology of the Pagan Slavs

ISBN: 979-10-94441-46-6

222 p., 23€

 Slavic mythology is very little known to the Western public. Also a group of researchers from seven different countries (Australia, France, Greece, Poland, Czech Republic, Russia, Ukraine) has made the choice to translate recent works on the subject into English.

Eight of the articles in this volume study different aspects of ancient Slavic mythology, while one is a synthesis of the Baltic mythology and religion.

With the contributions of Jiří Dynda, Alexander V. Ivanenko, Kamil Kajkowski, Aleksandr Koptev, Oleg V. Kutarev, Patrice Lajoye, Marina M. Valentsova, Roman Zaroff and Stamatis Zochios.

Table of contents

Foreword

Jiří Dynda, Slavic Anthropogony Myths. Body and Corporeality in the Slavic Narratives about the Creation of Man

Alexander V. Ivanenko, Towards the PSl. *stribogъ origin

Oleg V. Kutarev, Description of Rod and Rožanicy in Slavic mythology. B. A. Rybakov and his predecessors interpretations

Kamil Kajkowski, Idols of the Western Slavs in the Early Medieval period. The example of Pomerania (northern Poland)

Stamatis Zochios, Slavic deities of death. Looking for a needle in the haystack

Marina M. Valentsova, Slovak mythological vocabulary on the Common Slavic background. Ethno-linguistic aspect

Aleksandr Koptev, Mythological triadism as the paradigm of princely succession in early Rus’ according to the Primary Chronicle

Patrice Lajoye, Sovereigns and sovereignty among pagan Slavs

Roman Zaroff, Some aspects of pre-Christian Baltic religion

 

To order this book, clic here / Pour commander ce livre, cliquez ici…

 

Vassili Verechtchaguine

Guerres et Voyages. 1864-1877

ISBN: 979-10-94441-45-9

242 p.,  260 gravures, format 23 x 29 cm, 30€

Vassili Verechtchaguine a été célèbre au xixe siècle grâce aux peintures qu’il a exécutées à la suite de ses voyages à travers l’Europe et l’Asie, souvent en accompagnant les armées russes. 

Mais il a aussi publié des récits de ces voyages, ornées de centaines de gravures, qui nous entraînent en Inde, en Asie centrale, au Caucase et dans les Balkans.

Cet ouvrage est hors commerce, il ne peut être commandé qu’auprès de nous.

Pour commander ce livre, cliquez ici…

 

Vassili Verechtchaguine (1842-1904)

Vassili Verechtchaguine a été célèbre au XIXe siècle grâce aux peintures qu’il a exécutées à la suite de ses voyages à travers l’Europe et l’Asie, souvent en accompagnant les armées russes. Mais il a aussi publié des récits de ces voyages, ornées de centaines de gravures, qui nous entraînent en Inde, en Asie centrale, au Caucase et dans les Balkans.

Ses livres:

Guerres et voyages. 1864-1877

 

Arkadi Avertchenko (1881-1925)

Écrivain originaire de Sébastopol en Crimée, Arkadi Avertchenko fut l’un des grands satiristes russes de la première moitié du XXe siècle. Il fonda en 1908 le journal Satirikon, interdit en 1918, puis il émigra, d’abord à Paris et enfin à Prague .

Ses livres:

 

La Galoche perdu de Dobbles, dans Sherlock Holmes et l’Empire russe.